Myrrhe

Myrrhe
Nom latin ou botanique : 
Commiphora myrrha
Famille : 
Burséracées
Usage : 
Interne et externe
Propriétés : 
anti-inflammatoire, antivirale, antiseptique, cicatrisante, antiinfectieux, parasiticide, antalgique, régulatrice du système endocrinien
Précautions : 
évitez l’huile essentielle de myrrhe pendant la grossesse. Sans avis médical, elle est déconseillée aux femmes qui allaitent, aux enfants en bas âge et aux personnes ayant la peau sensible. Évitez de la mettre en contact avec les yeux et les muqueuses.
Utilisation : 
L’huile essentielle de myrrhe a des vertus anti-inflammatoires et antiseptiques. Elle combat les affections de la bouche et de la gorge, surtout en gargarismes et en bains de bouche. Elle est donc utile en cas de gingivite, d’aphtes, de maux de gorge et d’ulcère buccal. Son action s’étend au système respiratoire, pour traiter la bronchite et le rhume. En massage sur le front et sur les tempes, elle soulage les maux de tête. Elle favorise la cicatrisation, la réparation des tissus, apaise en cas d’eczéma et aide à prévenir la sécheresse cutanée et les gerçures des mains et des pieds. Elle est bénéfique en cas d’infection intestinale et de diarrhées.