Mélisse

Mélisse
Nom latin ou botanique : 
Melissa officinalis
Famille : 
Lamaciées
Usage : 
Interne et externe
Propriétés : 
rééquilibrante du système neurovégétatif, antispasmodique, stomachique, cholérétique, carminative, digestive, calmante, sédative cardiaque, antiseptique, calmante, anti-inflammatoire
Précautions : 
l’huile essentielle de mélisse est déconseillée aux femmes qui allaitent, aux enfants en bas âge et aux personnes ayant la peau sensible. Évitez de la mettre en contact avec les yeux et les muqueuses.
Utilisation : 
L’huile essentielle de mélisse a une action sédative sur la nervosité, l’anxiété et les spasmes, lesquels se manifestent physiquement par des palpitations, des maux de tête, une digestion lente et difficile, des insomnies, des crises de nerf, des règles douloureuses et bien d’autres symptômes. En inhalations, en diffu-sion, dans des bains, en frictions ou en massages sur le corps, elle rétablit l’équilibre quand l’origine des troubles est plutôt émotionnelle. La mélisse agit principalement sur le système digestif : elle calme les nausées liées à la grossesse (sous contrôle médical) et aide en cas de digestion lente ou difficile, car elle régularise la sécrétion de la vésicule biliaire et a des vertus stomachiques. Pour atténuer ou supprimer les problèmes digestifs, il est possible de prendre 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle de mélisse à chacun des deux principaux repas (sous le contrôle d’un expert, puisqu’il s’agit d’une prise par voie orale) ou de masser deux ou trois fois par jour le ventre au niveau de l’estomac avec cette huile essentielle dûment diluée. L’huile essentielle de mélisse trouve son utilisation la plus notable dans les troubles cardiovasculaires, palpitations par exemple, liés à la spasmophilie. Dans ce type de troubles, il convient de consulter un médecin. En cuisine, l’huile essentielle de mélisse enrichit crudités, salades, potages, poissons, farces et même desserts (biscuits, gâteaux, sorbets et crèmes sucrées) de son goût original et très agréable.