Genièvre

Genièvre
Nom latin ou botanique : 
Juniperus communis
Famille : 
Cupressacées, Conifères
Usage : 
Interne et externe
Propriétés : 
antiseptique, anticatarrhale, drainante, dépurative, expectorante, antirhumatismale, diurétique, tonifie les fonctions digestives, anti-inflammatoire, antalgique, antiseptique digestif
Précautions : 
rhumatismes, arthrite, fatigue, affections respiratoires, acide urique, affections urinaires, goutte, sciatique, digestion lente, cellulite, règles douloureuses, névrites, eczéma, acné, douleurs rhumatismales, colite inflammatoire, flatulences, excès de poids
Utilisation : 
Caractérisée par son odeur de térébenthine, ses notes balsamiques, l’huile essentielle de genièvre désinfecte l’air ; elle aide à lutter contre les affections du système respiratoire (toux, bronchite, rhinite), car elle combat la formation du catarrhe et a des vertus antiseptiques et expectorantes. Au niveau cutané, mélangée à une crème ou à une lotion, en sauna facial ou en massages, l’huile essentielle de genièvre nettoie la peau et aide à traiter l’acné, l’eczéma ainsi que certaines dermatites. L’action diurétique du genièvre est connue depuis très longtemps, l’huile essentielle de genièvre est une puissante alliée pour éliminer les toxines de l’organisme humain. Elle est donc précieuse pour combattre les affections urinaires et génitales (sous contrôle médical exclusivement), comme les calculs, la cystite et les problèmes liés à la prostate. Son pouvoir d’élimination est important. Elle combat la cellulite et est utile en cas de rhumatismes, de goutte et d’arthrite. Les femmes peuvent l’utiliser pour régulariser leurs règles. Souvent utilisées dans les préparations culinaires, les baies de genièvre parfument le gibier, les viandes, les terrines, les marinades, les bouillons de viande et une grande variété de liqueurs, en particulier digestives. Attention, vous pouvez trouver une huile essentielle de genièvre, dite « rameaux à baies » de composition assez voisine, à action rénale dominante. Une variété Juniperus communis var. alpina peut vous être proposée. Si une partie de ses actifs ressemble au genévrier commun, la présence d’esters antispasmodiques renforce son action et y ajoute une indication intestinale.